C'est le rêve de milliers de personnes, autant les plus jeunes que les plus âgés, devenir investisseur en immobilier. Cependant, peu de gens transforment ce rêve en réalité. En effet, certains diront qu'il est plus facile d'investir en bourse qu'en immobilier. Dans les deux cas, il faut un minimum de ressources et de gestion active pour en retirer un bon profit.

Maintenant, comment faire fructifier votre placement immobilier avec quelques trucs simples? Dans l'idéal, il faut avoir un plan, une vision, une cible, de bons outils et surtout laisser ses émotions de côté.

Choisir un seul type de placement immobilier

Bien que cela puisse sembler étrange, plusieurs investisseurs, dès le début, choisissent la diversité. En effet, il faut se concentrer sur un seul type soit l'achat de maison, de condo ou de multiplex. Bien que ces trois investissements soient locatifs, ils requièrent tous une gestion différente. Plus votre portfolio est diversifié, plus il demandera de la gestion et du temps. En ayant plus de temps en banque, vous pouvez faire plus de recherche d’opportunités par exemple.

Concentrez-vous sur un seul type de placement immobilier le temps qu'il devienne plus gros et vous donne plus de liberté pour faire d'autres types d'investissements.

Acheter des aubaines

Faire fructifier son placement immobilier, c’est aussi savoir négocier dès le début pour en retirer meilleur placement. Vous ne réalisez pas seulement les bénéfices à la vente, mais aussi au début. 

Essayez de trouver un vendeur motivé. Ceux-si ont besoin de vendre rapidement pour remplir leurs liquidités, se débarrasser d’un surplus de gestion ou toutes autres raisons qui pourraient justifier une vente rapide. Ce que vous économiserez au début vous permettra d’investir ailleurs, de faire des réparations plus rapidement ou de faire des améliorations locatives.

Cibler son type de locataires

Vous devez choisir une cible pour vos investissements immobiliers. Par exemple, si vous visez les étudiants il sera plus bénéfique de choisir un emplacement près d’un CÉGEP ou d’une université avec de petits logements abordables, mais décents. Si vous visez les jeunes familles, privilégiez un emplacement près des centres d’achats, des garderies et des écoles.

Le but est d’assurer un taux d’occupation très haut pour maximiser le retour sur investissement. Cela vous permet de répartir vos efforts plus équitablement selon le type de locataire. L’idéal serait que chaque bloc ou parc immobilier ait sa propre cible.

Traiter l’investissement immobilier comme une entreprise

Dans l’objectif de réaliser un profit avec votre placement immobilier, gérez vos investissements comme une “business” à temps plein. Vous deviendrez un gestionnaire de parc immobilier. Ainsi, vous changerez votre vision et vous impliquerez plus dans le processus de gestion.

Il y a un grand pas à faire entre investisseur et investisseur-gestionnaire. D’ailleurs, si vous voulez pousser plus loin, créez une entreprise et bénéficiez des privilèges que cela apporte. La gestion d’une entreprise est un apprentissage important qui vous aidera à mettre la main sur beaucoup plus d’opportunité et des deals.

Laisser les émotions de côté

Le pire ennemi d’un investisseur est l’émotion et l’attachement. Que ce soit en bourse ou en immobilier, lorsque vous faites face à une opportunité ou une transaction, laissez vos émotions à la maison.

  • Est-ce que l’emplacement est idéal pour ma cible?
  • Est-ce que l'accessibilité aux services est idéal pour ma cible?
  • Est-ce qu’il y a des réparations majeures ou des améliorations à faire?
  • Quel est l’état de la situation économique du secteur?
  • Est-ce que mon investissement est rentable?

Trop d’investisseurs achètent parce qu’ils aiment le charme, les boiseries, l’emplacement, mais selon leurs critères personnels. Vous achetez pour votre cible afin qu’ils se sentent bien dans votre propriété. Les émotions mettent un filtre devant vos yeux et perturbent vos décisions. Pour faire croître vos investissements, il faut avoir l’esprit clair et prendre des décisions basées sur des faits et des chiffres. Pour ce faire, nous vous invitons à utiliser le radar immobilier de JLR pour faire des analyses immobilières gratuitement.

Connaître tous les chiffres et faire un suivi constant

En parlant de chiffres, faites un suivi très serré de vos états de compte, de vos liquidités disponibles, comptes à payer, etc. De plus, assurez-vous d’avoir un contrôle sur le paiement de vos locataires. Les retards font en sorte que vous devez débourser de votre poche pour payer les taxes et l’hypothèque par exemple. Ainsi, cela ralentit votre croissance et vous empêche d’élargir vos placements immobiliers. Ne lésinez pas non plus sur vos impôts.

Bien gérer son réseau de contacts

Créez-vous un réseau de contacts solide et une “dreamteam”. Si vous voulez être sérieux dans la gestion de votre placement immobilier, assurez-vous d’avoir un large éventail de spécialistes et d’entretenir de bonnes relations. Votre carnet de contact devrait au moins avoir :

  • Un comptable;
  • Un notaire;
  • Un courtier immobilier avec expérience en investissement immobilier;
  • Un inspecteur en bâtiment;
  • L'évaluateur agréé;
  • Et plus.

Ces alliés vous permettront d’optimiser votre processus d’investissement et vous aideront sur les aspects que vous maîtrisez le moins. D’ailleurs, en ayant un bon réseau de contacts, vous élargissez par le fait même le nombre d’opportunités (vente et achat) que vous pourriez avoir.

À bientôt !

Alain St-Jean, Daniel Lambert, courtiers immobiliers agréés DA 

Proprio Direct, agence immobilière
Bureau : 514-827-9096

Notre site Internet : CaCestFacile.ca  

Vendre avec Alain et Daniel, ça c'est facile !

 

Référence : JLR

Par Alain St-jean