Votre cote de crédit est prise en considération chaque fois que vous tentez d’emprunter pour un prêt hypothécaire. Une mauvaise cote de crédit peut faire augmenter votre taux d’intérêt ou encore vous obliger à avoir un cosignataire ou à verser une mise de fonds plus élevée que prévu. Les institutions financières ouvrent plus facilement leur porte aux gens qui ont un bon dossier de crédit.

La cote de crédit est utilisée lorsqu’une institution financière accorde du crédit à un consommateur. Votre cote de crédit (beacon score) fait partie de votre rapport de crédit. Elle va de 300 à 850 points; plus votre cote est élevée, plus votre dossier de crédit est bon. Les prêteurs utilisent votre cote de crédit au moment de décider s’ils accordent ou non votre prêt hypothécaire.

Une mauvaise cote de crédit peut vous nuire. Les agences d’évaluation du crédit peuvent inscrire des renseignements défavorables pendant une période de deux à dix ans, et les faillites peuvent y figurer pendant jusqu’à sept ans.

Voici quelques conseils à suivre pour améliorer votre cote de crédit.

1. Faites le moins de demandes de crédit possible dans les 2 années précédant l’achat de votre propriété.

Chaque demande fait baisser votre cote de crédit de 3 à 5 points de votre cote de crédit. Chaque fois que vous appliquez pour obtenir du nouveau crédit, votre demande apparait sur votre bureau de crédit et baisse automatiquement votre cote. Pour éviter une baisse de votre pointage, assurez-vous de rester loin des nouvelles applications sur internet (assurance auto, maison, etc.) pour une bonne période de temps.

2. Faites affaire avec des institutions financières renommées pour vos prêts personnels

Le choix de l’institution financière a une incidence sur la cote de crédit. Un prêteur pour mauvaises créances ou « 2e, 3echance au crédit » fera baisser votre pointage. Parfois, il vaut mieux remettre à plus tard votre achat que d’emprunter à un prêteur de catégorie B.

3. Faites vos paiements à temps

Un retard affaiblit votre cote et apparait au dossier pendant 5 ans. Prévoyez au moins 2 jours ouvrables pour le traitement de vos paiements lorsque vous payez votre facture par un transfert bancaire. Avoir des retards dans vos paiements réguliers affecte sérieusement votre cote de crédit, spécialement s’il s’agit de retard de 60 ou 90 jours et plus. Cela peut diminuer votre score d’une centaine de points, même si vous avez jusqu’à maintenant eu une bonne expérience de crédit. Il est donc crucial que dans l’éventualité où vous cherchez du crédit, que vous ajustiez vos comptes pour ne montrer aucun retard. 

4. Éviter les dettes en recouvrement et la faillite

Attendre trop longtemps avant de payer vos factures, au point que vos dettes soient transmises à des agences de recouvrement et que vos biens soient saisis ou que vous deviez déclarer faillite aura un impact négatif sur votre cote de crédit. 

5. Gardez un maximum de 2 cartes de crédit d’institution financière renommée

Les personnes qui ont plusieurs comptes ouverts sont pénalisées. Les personnes qui ont trop de cartes de crédit augmentent le risque pour le prêteur.

6. Se tenir loin des cartes de crédit de magasins

Même si l’offre ou le rabais offert par le magasin semble alléchant, il faut se rappeler que votre cote de crédit souffrira d’un tel ajout. Lorsqu’un client accepte la carte, l’institution fera une demande de crédit (perte de 3 à 5 points) et un compte supplémentaire sera ajouté au dossier (perte de quelques points). Par ailleurs, on augmente le risque d’oublier de faire les paiements ou d’accumuler du retard.

7.  Évitez de dépasser la limite de vos cartes de crédit ou de votre marge de crédit

Les agences d’évaluation de crédit pénalisent fortement un dépassement de limite de crédit. En plus de payer une pénalité pour avoir dépassé votre limite, vous affectez votre cote de crédit.

8.  Maintenez vos soldes de cartes de crédit le plus loin possible de votre limite de crédit

Plus le solde s’approche de la limite de crédit (cartes ou marges), plus cela diminue la cote de crédit. Ne courez pas vers les banques pour baisser votre limite en croyant que cela aidera, au contraire laissez les banques augmenter votre limite et essayez plutôt de baisser votre balance à un niveau raisonnable. Ceci démontrera que vous n’utilisez pas tout votre crédit rotatif. Diminuer votre balance en dessous de 50% est bien, mais en bas de 30% est encore mieux, cela aura pour effet d’augmenter systématiquement votre cote de crédit.

9. Surveillez votre dossier de crédit

De cette façon, on peut vérifier s’il comporte des erreurs ou si de vieux comptes déjà remboursés y apparaissent toujours. Il est possible de s’abonner à son dossier de crédit sur equifax.ca ou transunion.ca. La surveillance de son dossier de crédit permet de détecter les fraudes (vol d’identité), les changements imprévus et les enquêtes de crédit non autorisées.

N’attendez pas de vous faire refuser du crédit pour obtenir votre rapport et votre cote de crédit. Vous pouvez en tout temps en faire la demande auprès de l’une des deux principales agences d’évaluation du crédit.

10. Corrigez votre dossier de crédit, au besoin

21% des Canadiens ont des erreurs dans leur rapport de crédit. Si votre dossier contient des erreurs ou des comptes qui ne vous appartiennent pas, utilisez les formulaires disponibles sur equifax.ca ou transunion.ca pour demander une correction.

11. Posséder 2 comptes actifs (cartes, marges ou prêts)

Il sera difficile d’avoir un emprunt si vous n’avez pas de dossier de crédit même si vous avez des actifs. Ce n’est pas parce que vous avez acheté votre voiture au comptant que vous êtes un bon payeur. Avoir un prêt personnel ou une carte de crédit permet d’entretenir votre dossier de crédit et de démontrer que vous êtes un client responsable. Un dossier inactif pendant trop longtemps pourrait causer l’attribution d’une cote « rejet » ce qui pourrait entrainer un refus lors d’une demande de prêt hypothécaire.

ATTENTION! Ne faites pas confiance aux entreprises qui affirment pouvoir «nettoyer» votre mauvais crédit d’un coup de baguette magique. Surtout celles qui exigent d’être payées en retour. Il n’existe personne d’autre que l’agence d’évaluation ou votre institution financière qui peuvent modifier des informations à votre dossier de crédit. Cependant, même eux ne peuvent pas effacer un mauvais nom. Il faut attendre patiemment que la durée de l’inscription de l’information arrive à terme et disparaisse d’elle-même.

 

À bientôt !

 
Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA
Équipe Alain St-Jean inc.
Proprio Direct, agence immobilière
Bureau : 514-827-9096, poste 101
Mon site Internet : www.AlainStJean.com  
Mon courriel : Alain@AlainStJean.com 
 
Pour vendre ou acheter votre propriété sans vous compliquer la vie !

 

Références d'agences d’évaluation du crédit:

Equifax, www.consumer.equifax.ca
TransUnion, www.transunion.ca/fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Alain St-jean